Bienvenue

68 médicaments « plus dangereux qu’utiles »

Le magazine Prescrire a mis à jour sa liste de médicaments jugés « plus dangereux qu’utiles » et dénonce les effets secondaires disproportionnés qu’ils peuvent engendrer sur la santé des patients.

Pour la deuxième année consécutive, la revue Prescrire publie son bilan 2014 de 68 médicaments commercialisés en France qui auraient plus d’effets néfastes que positifs sur l’état de santé. Fondé sur des études réalisées entre 2010 et 2013, la liste concerne des traitements « dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques pour lesquelles ils sont autorisés ». 

Une initiative pour pousser les soignants à éviter de prescrire ces médicaments «dans l’intérêt du patient », sans attendre les décisions des autorités, au profit de traitement mieux éprouvés.

Des effets secondaires graves qui peuvent parfois aller jusqu’au décès

Les médicaments dénoncés ont été concernés par les situations suivantes : 

- ils sont actifs (efficaces) mais exposent à des risques disproportionnés par rapport aux bénéfices

- ils sont anciens et dépassés car d'autres ont une balance bénéfices-risques plus favorable

- ils sont récents et leur balance bénéfices-risques est moins favorable que des médicaments plus anciens

- leur efficacité n'est pas prouvée au-delà d'un effet placebo, et ils exposent à des effets indésirables graves.

Parmi les médicaments présentant des risques « disproportionnés par rapport aux bénéfices qu'ils apportent » le strontium ranélate (Protelos des laboratoires Servier), utilisé dans le traitement de l'ostéoporose à risque élevé de fractures, peut entraîner des troubles neurologiques et cardiovasculaires graves. Des effets secondaires importants qui peuvent parfois aller jusqu’au décès.

L'Agence Européenne du Médicament vient d'ailleurs de recommander sa suspension du marché.

La liste de médicaments touche de nombreux domaines

Prescrire cite également la quinine (Hexaquine, Okimus, Quinine vitamine C Grand), utilisée pour traiter les crampes. En plus de sa faible efficacité, le médicament expose également à des effets indésirables graves voire mortels comme des réactions anaphylactiques ou des troubles hématologiques.

Le dompéridone (Motilium), médicament très souvent prescrit pour les reflux gastro-oesophagiens, est nettement plus dangereux que d’autres médicaments tout aussi efficaces.

La liste de médicaments touche de nombreux domaines comme la cancérologie, la cardiologie, la dermatologie et bien d’autres. 

Retrouvez la liste complète sur

http://www.prescrire.org/fr/3/31/49160/0/NewsDetails.aspx

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Après l’épidémie de gale qui s’était déclenchée à l'hôpital de Montbéliard en Août dernier, dans le service de gériatrie, et qui avait contaminé une dizaine de patients et de membres du personnel, c’est maintenant à l’hôpital de Nevers que la maladie se propage.