Bienvenue

Alzheimer : la vitamine E ralentirait la maladie

Selon une étude américaine, la vitamine E pourrait aider à retarder le développement de la maladie d'Alzheimer chez les personnes atteintes d'une forme légère à modérée

L'expérience a été réalisée par des chercheurs américains du Health Care System de Minneapolis, à la recherche d’une nouvelle solution pour retarder cette maladie neurodégénérative. Ils ont testé l’efficacité  de la vitamine E, de la mémantine (déjà utilisée dans le traitement des formes modérées à sévères de la démence) et d’une combinaison des deux substances, sur la progression de la maladie d’Alzheimer.

La vitamine E est réputée pour son action antioxydante qui protège les cellules des radicaux libres. Elle est présente dans les matières grasses végétales telles que les huiles et margarines, les amandes, les noisettes et autres fruits à coques, l’arachide, l’avocat....

Grâce à ce traitement le temps passé par le soignant auprès du malade se réduit de 2 heures par jour en moyenne

L’expérience a été menée sur 313 patients pendant 2 ans. Si la mémantine n’a apporté aucun résultat, la vitamine E, elle, a fait ses preuves. Les chercheurs ont ainsi découvert qu’elle ralentissait la progression de la maladie et le déclin fonctionnel des patients de 19%, c’est-à-dire un gain de 6 mois en moyenne. Le malade sera donc autonome plus longtemps puisque cela correspond à la capacité de s'habiller ou de se laver seul.

La vitamine E dispose d’un autre avantage puisqu’elle a un faible coût. Grâce à ce traitement le temps passé par le soignant auprès du malade se réduit de 2 heures par jour en moyenne.

Le Dr Maurice Dysken, auteur de l’étude, modère tout de même l’engouement autour de cette découverte « Ce n'est pas un miracle, ou même une cure. Le mieux que l'on puisse faire, en ce moment, c'est de ralentir la progression ». Rappelons qu’ en France, 860 000 personnes sont atteintes de démence de type Alzheimer.

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

En cette période de Noël, les chambres des enfants ont accueilli de nouveaux jouets. Si ces peluches et jouets en tout genre ont l’air inoffensif, il n’en est rien. Bon nombre de bactéries, dont certaines très dangereuses, aiment s’y développer.