Bienvenue

« L’Assemblée nationale n’a pas supprimé l’Ordre des infirmiers »

Suite à l'amendement voté cette nuit pour la suppression de l'Ordre National des Infirmiers, l'ONI a vivement réagi dans un communiqué de presse cet après-midi. L'Ordre est déterminé à poursuivre ses missions au service de la profession infirmière.

Communiqué de presse de l'Ordre National des Infirmiers, à Paris le 10 avril 2015.

Contrairement à ce qu’affirment certains médias, l’amendement voté cette nuit contre l’avis du gouvernement par 19 députés à l’Assemblée nationale (soit 4% de la représentation nationale) n’a pas supprimé l’Ordre infirmier. Les conseils national, régionaux et départementaux continuent de fonctionner et de remplir leurs missions au service des infirmiers et de leurs patients grâce à leurs bénévoles et employés.

« Si quelques députés ont manifesté leur incompréhension du rôle et des missions de l’Ordre, cela ne remet en question ni la place de l’Ordre dans la profession ni notre fonctionnement quotidien, » affirme Didier Borniche, président de l’Ordre national des infirmiers. « Le projet de loi de santé et l’ensemble des amendements qui ont été apportés seront discutés au Sénat et, si nécessaire, en Commission mixte paritaire d’ici la fin de l’année. Nous savons pouvoir compter sur le bon sens de nombreux parlementaires y siégeant, qui nous ont déjà témoigné leur soutien. »

Pour Marisol Touraine : « Nous avons besoin de structures qui régulent »

Le projet de loi de santé actuellement en examen renforce considérablement le rôle et la compétence des infirmiers tant en terme de prévention, d’éducation pour la santé, de prescription de substituts nicotiniques ou au travers d’un exercice en pratique avancée. Il est donc dans la logique de ce texte que les infirmiers bénéficient d’une instance garante de leur déontologie. La ministre de la Santé elle-même a confirmé ce matin : « Nous avons besoin de structures qui régulent ». L’Ordre infirmier veille à la qualité et la sécurité des soins pour les patients, valorise les compétences de la profession et promeut la santé publique. A ce titre, l’Ordre infirmier a vu nombre de ses propositions retenues dans le cadre du projet de loi notamment sur les pratiques avancées, les infirmiers de premier recours et le rôle de coordination de l’infirmier.

Retrouvez le communiqué sur le site de l'ONI : http://lpds.re/nfgBDrZ 

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

La suppression de l'Ordre National des Infirmiers a été votée par 19 voix pour et 10 contre ce jeudi 10 avril 2015, contre l'avis même du Gouvernement, dans le cadre du projet de loi santé débattu actuellement à l'Assemblée Nationale.