Bienvenue

Canicule : pas de difficulté majeure relevée dans le système de soins

"Aucune difficulté majeure" de recours au système de soins n'était relevée lundi après-midi dans les départements touchés par la canicule, notamment le Rhône, a annoncé le ministère de la santé dans un communiqué diffusé à l'occasion d'un déplacement de Marisol Touraine à Lyon.

"Selon les derniers points de situation, aucune difficulté majeure n'a été relevée dans le recours au système de soins, en ville comme à l'hôpital, au cours des derniers jours, même si une augmentation des passages aux urgences pour des pathologies en lien avec la chaleur et du nombre d'appels au 15 a été observée dans les départements concernés par la canicule", indique le ministère.

Il précise que lundi matin, Météo France a réduit à 16 le nombre de départements en vigilance orange (contre 51 vendredi). "Cependant les températures restent élevées dans certaines régions, en particulier le Centre-Est" et "un nouvel épisode de forte chaleur est probable en fin de semaine", souligne-t-il.

Le ministère, qui a appelé vendredi les hôpitaux à maintenir les capacités d'accueil dans les services d'urgences et en aval, précise qu'il continue de "suivre la situation avec une extrême attention, en particulier dans les 16 départements toujours placés en alerte canicule".

La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes s'est d'ailleurs rendue lundi en après-midi au service des urgences de l'hôpital Edouard-Herriot (HCL) à Lyon.

"Je veux remercier les professionnels de santé confrontés à la canicule, en ville ou à l'hôpital, qui ont su s'organiser et répondre, avec une détermination sans faille, à l'augmentation des demandes de prise en charge dans cet épisode de très fortes chaleurs", a-t-elle déclaré selon les propos rapportés dans le communiqué.

La ministre a "pu constater que les messages de prévention étaient bien relayés et que l'organisation mise en place depuis le début du pic de chaleur avait permis de prendre en charge de manière satisfaisante l'ensemble des patients qui se sont présentés aux urgences de l'établissement ou ont sollicité le centre 15", est-il souligné dans le communiqué.

FORTE HAUSSE DES APPELS AUX SAMU

D'après les informations transmises à l'APM par l'agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes et les Hospices civils de Lyon (HCL), les Samu de la région ont connu une forte hausse de leur activité au cours des cinq derniers jours.

"L'ensemble des Samu de la région est en forte activité depuis cinq jours avec un maximum atteint dimanche de 6.111 affaires traitées", indique la cellule d'intervention en région (Cire) de l'Institut de veille sanitaire (InVS), dans une note à l'ARS et à l'InVS.

S'agissant du Samu 69, le nombre d'appels a fortement progressé depuis le lundi 29 juin. Alors qu'il s'élevait à 885 à cette date, il a atteint 1.106 jeudi, 1.078 vendredi, puis 1.480 samedi et 1.495 dimanche, selon les HCL.

Le nombre de passages aux urgences est resté plutôt stable (une centaine par jour à l'hôpital Edouard-Herriot et même 83 dimanche). Les urgences de l'hôpital femme-mère-enfant ont par contre progressé d'environ 200 fin juin à 273 dimanche.

Globalement, "beaucoup d'appels au Samu ont débouché sur des conseils", commente le Pr Olivier Claris, président de la commission médicale d'établissement (CME) des HCL, contacté par l'APM. Les hospitalisations liées à la canicule ont eu lieu surtout en pédiatrie.

"Nous avons un surcroît d'activité mais il est contrôlé", confirme-t-il.

Selon la Cire, l'activité de SOS Médecins en lien avec la canicule s'est également accrue dimanche avec 40 consultations sur la région contre 18 samedi, "surtout pour l'association de Lyon".

Elle précise par ailleurs que le bassin grenoblois a été maintenu au niveau alerte pour la pollution de l'air liée à l'ozone. "On n'observe pas de variation inhabituelle des consultations pour asthme en Isère", précise-t-elle cependant.

Le président de Samu-Urgences de France, François Braun, a confirmé aussi une hausse de 170% des appels aux Samu dans les régions Lorraine, Alsace et Franche-Comté au cours du week-end. Il a également évoqué une hausse de 20% du nombre de passages aux urgences.

LEVEE DU NIVEAU 3 EN ILE DE FRANCE

En Ile-de-France, l'ARS a annoncé lundi après-midi la levée, par les préfets des départements, du niveau 3 "alerte canicule" et le retour au niveau 1 (veille saisonnière), "compte tenu de la baisse des températures communiquées par Météo France".

www.apmnews.com - san/ab/APM polsan

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

L’Ordre National des Infirmiers a diffusé une note à l’attention des infirmiers libéraux contenant des recommandations pour lutter contre les effets de la canicule. Ce message s’adresse naturellement à tous les professionnels du soin.