Bienvenue

Cœur artificiel Carmat : le patient se porte bien

15 jours après l’implantation du premier cœur artificiel bioprothétique, le patient français de 75 ans est jugé dans un état très satisfaisant.

C’est dans un communiqué de presse émanant de l’hôpital Georges Pompidou qu’Alain Carpentier, concepteur du projet du cœur Carmat, et le professeur Christian Latrémouille annoncent que le patient va bien. « L'état du malade est jugé très satisfaisant par l'équipe de réanimation conduite par les docteurs Denis Méléard et Fazia Boughenou et par son cardiologue, le professeur Michel Desnos. Le cœur artificiel fonctionne normalement, répondant sur un mode totalement automatique aux besoins de l'organisme sans qu'aucun ajustement manuel ait été nécessaire ». Ils poursuivent en indiquant que « Le malade s'alimente normalement et a pu, hier après-midi, passer sans gêne notable trois heures dans un fauteuil en présence de sa famille ».

« Il est probable que dans les semaines qui viennent d'autres implantations soient faites »

Un certain nombre de cœurs artificiels ont été implantés dans le monde depuis une dizaine d'années mais il s'agissait d’un organe temporaire, dans l'attente d'une greffe.  A l’inverse le cœur artificiel Carmat est autonome et s’adapte à la physiologie de l’organe normal. Il vise en premier lieu à remédier à la pénurie de cœurs à greffer. Dans le monde on ne compte que 4000 donneurs par an pour 100 000 patients dans le besoin de cette greffe. Il s’agit également d’apporter une solution aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque qui ont des contre-indications à la transplantation.

L'implantation du premier cœur artificiel bioprothétique avait été réalisée par les professeurs Latrémouille et Daniel Duveau, sous la direction du professeur Alain Carpentier. L’entreprise Carmat avait annoncé le 20 décembre 2013, via le Docteur Philippe Pouletty, que plusieurs autres implantations auraient lieu : « Un certain nombre de malades sont en train d'être sélectionnés, il est probable que dans les semaines qui viennent d'autres implantations soient faites ».

1 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Au moins 7 nourrissons chinois sont décédés depuis novembre des suites de l’administration du vaccin anti-hépatite B, gratuit et obligatoire dans le pays.