Bienvenue

Grève des soignants de l'UMD de Cadillac après l'agression d'une infirmière

Les soignants de l'Unité pour Malades Difficiles de Cadillac (Gironde) ont fait grève hier et aujourd’hui, suite à l'agression d'une de leur collègue infirmière.

Le 31 décembre dernier une infirmière de 51 ans avait été agressée avec un pichet en métal par un patient lors du repas de fin d'année. L'homme avait pu être stoppé d'abord grâce à l'intervention d'un autre patient, puis par des infirmiers, qui l'ont maîtrisé.

L'infirmière a été opérée à Bordeaux pour un traumatisme facial et une fracture du nez et de l'orbite, et est arrêtée pour au moins 3 mois.

Infirmiers et aides-soignants se sont rassemblés hier devant l’unité. Sur les 120 soignants que compte l'UMD, une soixantaine était présente. 

« On part vers un mouvement plus dur et de long terme, mais qui reflète le ras-le-bol du personnel »

« Un mouvement tournant a été mis en place, les gens viennent sur leur moment de pause afin de ne pas perturber le fonctionnement de l'unité et assurer la continuité du service public » a expliqué Alain Martin, secrétaire de la section Force Ouvrière de Cadillac.

Hier après-midi une assemblée générale a été tenue entre l'intersyndicale et la direction. Après rejet des propositions, la grève a été reconduite ce matin.

« On part vers un mouvement plus dur et de long terme, mais qui reflète le ras-le-bol du personnel » a déclaré Laurent Messier, délégué Sud-Santé.

Les syndicats réclament « le départ immédiat du médecin-chef de l'UMD », jugeant sa gestion « catastrophique ». Leur seconde requête concerne le manque d’effectif, qui selon eux, aurait une incidence sur l’agression dont l’infirmière a été victime. 

Une pétition a été lancée auprès du personnel, à destination de la Ministre de la Santé

Enfin l'intersyndicale demande « un véritable statut pour les aides-soignants de l'UMD, nécessitant trois à quatre recrutements, ce à quoi la direction se refuse ».

Une pétition a été lancée auprès du personnel, à destination de la ministre des affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine. 

L'UMD de Cadillac accueille actuellement 85 patients, souffrant de maladie psychiatrique pouvant présenter un danger pour autrui. C’est notamment dans cet établissement que le « cannibale » présumé, soupçonné d'avoir mangé le cœur et la langue d'un nonagénaire dans les Hautes-Pyrénées, a été transféré il y a deux mois.

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Il y a 25 ans, l'opération Pièces Jaunes voyait le jour et comptait sur la générosité des Français pour soutenir la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. En 2014, les tirelires seront à nouveau présentes pour cette vaste opération de solidarité.