Bienvenue

Interview avec Sarah Guerlais, Vice-présidente de NB3NP

Le Salon Infirmier 2013 a été l’occasion de rencontrer Sarah Guerlais, vice-présidente du mouvement Ni Bonnes Ni Nonnes Ni Pigeonnes, mais également infirmière libérale. Représentant du cri de colère des soignants, le groupe Facebook compte aujourd’hui 37 000 membres.

Créé en octobre 2012 sur Facebook, Ni Bonnes Ni Nonnes Ni Pigeonnes a été lancé par une infirmière anonyme et est devenu une association en janvier 2013. Le collectif rallie les soignants, infirmier(e)s et aides-soignant(e)s, toutes spécialités confondues. 

« Ni Bonnes Ni Nonnes Ni Pigeonnes regroupe des gens qui trouvent un moyen de lutter contre les conditions de travail, l’épuisement professionnel… »

Différentes actions de grandes envergures ont déjà été menées par le mouvement, notamment en janvier devant le Ministère de la Santé et le 12 mai 2013, à l’occasion de la Journée Internationale de l’Infirmière. Des actions régionales ont également eu lieu en complément. 

En juillet, les représentantes du mouvement rencontrent la conseillère technique de Marisol Touraine, Eve Parier, et Michèle Lenoir-Salfati, adjointe au sous-directeur des ressources humaines du système de santé, au Ministère de la Santé. Durant cet échange, elles ont présenté un dossier sur le cursus LMD, les conditions de travail et la pénibilité, la réingénierie des diplômes, etc. Cette rencontre a de nouveau eu lieu le 16 octobre, sans pour le moment donner de résultat concret.

Que demande exactement le mouvement NB3NP ?

« Nous demandons l’instauration d’un ratio soignants-soignés : il y a trop peu de personnel et le ratio légal n’est pas mis en place. Nous voulons que le burn-out soit reconnu maladie professionnelle, que le cursus LMD soit vivant, le master existe mais n’a pas de statut, nous devons nous aligner sur les accords européens. On souhaite pour le libéral que sa nomenclature soit remise à plat, elle est obsolète et ne correspond plus à l’actualité et aux besoins du métier »

Il y a quelques instants vous avez assisté à l’intervention de Marisol Touraine, lors de la remise des Trophées Infirmiers, qu’avez-vous pensé de son discours ?

« Le discours est consensuel, elle n’a rien apporté de nouveau. Lorsqu’elle était députée elle remettait en cause la pénibilité mais maintenant qu’elle est ministre ce n’est pas mis en place. La pénibilité est oubliée. Marisol Touraine représente la langue de bois, la perte de confiance, la sensation de ne pas être écouté. Nous avons demandé à être reçues par la Ministre, mais nous n’avons toujours pas eu de réponse positive »

Lors du discours elle a de nouveau évoqué les différents points de sa Stratégie Nationale de Santé, qu’ajouteriez-vous à cette réforme de santé ?

« La tarification à l’activité contribue à détériorer la qualité des prises en charge. Il faut que le Gouvernement arrête de supprimer des postes, c’est le respect du droit humain. Cette réalité est niée par la ministre. Le chômage infirmier s’aggrave dans l’Ouest et le Sud. Les étudiants enchaînent des contrats précaires, tout cela fragilise la profession… »

Quand aura lieu la prochaine action de NB3NP ?

« Le 26 novembre 2013 aura lieu un mouvement national lors de la Journée  Internationale de l’Aide-soignante, devant le parvis de la Défense à Paris ».

Pour suivre le mouvement Ni Bonnes Ni Nonnes Ni Pigeonnes c’est sur :

https://www.facebook.com/groups/NiBonnesNiNonnesNiPigeonnes/

ou sur le site : http://www.nb3np.org/

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

En France, entre 10 000 et 20 000 personnes meurent chaque année des suites d'une erreur médicale. Selon une enquête nationale, menée fin 2010 par le Ministère de la Santé, un Événement Indésirable Grave (EIG) lié aux soins survient tous les 5 jours. Parmi ces EIG, environ la moitié a été considérée comme étant évitable.