Bienvenue

Le 3ème Plan Cancer officialise la création du métier d’infirmier clinicien

Il y a quelques jours, le Président de la République a annoncé les détails du troisième Plan Cancer 2014-2019, qui prévoit notamment la création du métier d’infirmier clinicien.

Le troisième plan cancer présenté par François Hollande dispose d’un budget de 1,45 milliard d’euros sur 5 ans et ces principales mesures sont les suivantes : 

- Lancement du dépistage généralisé du cancer du col de l’utérus avec prise en charge complète du dépistage et des examens complémentaires sans avances de frais.

- Doublement de la couverture vaccinale du vaccin contre le cancer du col de l’utérus.

- Investissement de 15 millions d’euros pour favoriser l’équipement en IRM des régions sous-équipées afin de réduire le délai de rendez-vous de 27 à 20 jours.

- Double avis exigé pour les cancers rares de l’adulte et des tumeurs solides de l’enfant.

- Indicateurs de qualité publiés par le ministère de la Santé sur les performances et résultat des établissements.

- Dossier communiquant de cancérologie (DCC) pour tous les patients à la fin 2015.

- Reconnaissance des radiophysiciens et des dosimétristes en tant que professionnels de santé.

- Doublement du nombre de patients recrutés dans les essais cliniques de 25 000 à 50 000 patients.

- Investissement de 60 millions d’euros pour le séquençage à haut débit avec un objectif de 60 000 cancers analysés en 2018 versus 10 000 en 2015.

- Assouplissement des procédures d’enregistrement pour les thérapies innovantes.

- Gratuité de l’inscription au Centre national d’études à distance pour tous les élèves de plus de 16 ans atteints d’un cancer.

- Abaissement du seuil à 150 heures travaillées dans le trimestre afin de bénéficier des indemnités journalières.

- Création d’une offre de chirurgie réparatrice accessible sans frais par région.

- Création d’un droit à l’oubli pour les patients guéris de leur cancer.

- Création d’un fond dédié, destiné à la recherche alimenté par les recettes nouvelles tirées de l’augmentation du coût du tabac.

- Extension aux 25-30 ans, aux bénéficiaires de la CMU et à tous les malades du cancer du forfait annuel de 150 euros destiné à l’achat de substituts nicotiniques.

Parmi toutes ces actions la création d’un diplôme de niveau master d’infirmier clinicien est prévu, à compter de la rentrée universitaire 2016. Déjà annoncé au travers de la Stratégie Nationale de Santé présentée par Marisol Touraine l’année dernière, cette création de poste est « une formation universitaire qui reconnaît la possibilité à un infirmier de réaliser des pratiques dites avancées, au‐delà du métier socle d’infirmier », comme l’indique les textes. « Ces infirmiers cliniciens seront habilités à assurer, sous certaines conditions, la prescription protocolisée d’examens de suivi des traitements, de traitements complémentaires et de support, ainsi que la reconduction ou l’adaptation de traitements spécifiques ».

Ce poste est créé dans le but de « mieux répondre aux besoins de la population en cohérence avec les évolutions de l’organisation des soins » et de renforcer « la coordination des soins et la présence de personnels infirmiers investis de prérogatives et d’un champ d’autonomie élargi ». Il s’agit de répondre au « évolutions technologiques dans le champ de la cancérologie, le développement de l’ambulatoire en particulier en chirurgie, la complexification des soins... ».

Ce troisième plan cancer sera donc placé sous le signe de la réduction des inégalités et répondra à 4 axes principaux : guérir plus de personnes malades, favoriser la recherche et l'accès à l'innovation, améliorer la vie des malades pendant et après le cancer, et limiter le nombre de nouveaux cancers en agissant sur les cancers évitables.

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Selon une enquête scientifique, il semblerait que notre cerveau ne soit pas le seul maître à bord de notre corps. En effet notre ventre abriterait plus de 200 millions de neurones.