Bienvenue

Les campagnes de prévention santé : efficaces chez un français sur deux

Selon un sondage Ifop, les recommandations en matière de santé délivrées par les campagnes de lutte contre le tabagisme, la surconsommation d’alcool et la sédentarité sont appliquées par la moitié des français.

Ne pas fumer, consommer l’alcool avec modération, faire plus de sport. Des conseils que les Français connaissent bien et entendent quotidiennement dans les médias. Mais les respectent-ils ? Selon une étude Ifop réalisée sur 985 personnes, 57 % des Français réussissent à suivre une grande partie de ces bonnes pratiques. 

La lutte contre le tabagisme est la plus médiatisée et arrive en tête des bonnes pratiques respectées par les Français, qui déclarent à 73 % ne pas fumer. Ils sont également 68 % à avoir une consommation d’alcool modérée. 

Quand il est question de rendre son alimentation plus saine, les Français sont un peu moins impliqués. Les recommandations « manger cinq fruits et légumes », et « limiter sa consommation de viande rouge et de charcuterie » sont respectivement suivies à 30% et 36%. 

Les femmes sont plus nombreuses à respecter ces conseils

36 % des Français déclarent « pratiquer une activité physique régulière ». En règle générale, les femmes sont plus nombreuses à respecter ces conseils de santé (61%) ainsi que les seniors (69%). Parmi les mauvais élèves on retrouve donc les jeunes hommes ainsi que les personnes issues de milieux modestes. 

De manière globale, le sondage montre qu'un peu plus de la moitié des Français (57%) adopte les bons comportements, tandis que 36% les suivent avec difficulté et 7% y sont totalement réfractaires.  A la question « pourquoi vous ne suivez pas ces conseils », 43 % des sondés ont évoqué une tendance à « tout remettre au lendemain », 36 % avancent le manque de temps tandis que 35 % trouvent « qu’elles enlèvent tout plaisir à la vie ».

Le corps médical aurait une place importante

Parmi les solutions envisagées pour améliorer le suivi de ces bonnes pratiques, le corps médical aurait une place importante. En effet, 81 % des Français souhaiteraient un suivi plus régulier du médecin et 64 % seraient favorables à une consultation médicale imposée chaque année par la Sécurité sociale. Enfin ils sont 60 % d’entre eux à vouloir davantage de conseils de la part des pharmaciens. En revanche, 77 % des Français sondés rejettent l’idée d’un coaching personnalisé sur le net. 

Ce sondage a été réalisé dans le cadre du colloque « Education à la santé-Les leviers du changement » qui s'est tenu à l'Assemblée Nationale le 20 novembre et qui vise à aider les Français à devenir acteurs de leur santé.

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Face à l’union des médecins, cliniques et internes en médecine contre la loi santé de Marisol Touraine, la ministre tente de calmer la colère des soignants en ouvrant de nouveau les discussions sur le projet.