Bienvenue

Les drones remplaceront-ils bientôt les ambulances ?

Un des premiers prototypes de « drone ambulance », a été présenté mardi 28 octobre à l’université de Delft (Pays-Bas) par un étudiant belge. Il est capable de transporter un défibrillateur en un temps record.

Créer un réseau d’urgence à très haute vitesse : c’est l’objectif de cet étudiant belge qui a présenté un prototype de drone-défibrillateur à l’université de technologie de Delft aux Pays-Bas. Intitulée « Drones for good » (les drones pour le bien), la thèse d’Alec Momont, 23 ans, démontre que les drones peuvent avoir une utilisation autre que « liée à la destruction (à laquelle ils sont associés) à cause de leur usage clandestin par les États-Unis ».

Équipé de six hélices, pouvant atteindre une vitesse de 100 km/heure et transporter une charge de quatre kilogrammes (le poids d’un défibrillateur), le drone ambulance se dirigerait de manière autonome en localisant l'origine d'un appel d'urgence et en utilisant des données GPS. Il serait ainsi en mesure de porter secours aux malades en quelques minutes.

Faire passer les chances de survie de 8 à 80 %

Comme le rappelle son inventeur : « Environ 800 000 personnes subissent un arrêt cardiaque chaque année dans l'Union Européenne, et seulement 8% d'entre elles survivent. La principale raison est le temps, relativement long, nécessaire aux services de secours pour se rendre sur place, soit environ 10 minutes alors que la mort dans ce genre de situation se produit après 4 à 6 minutes »

Selon lui, son concept de drone pourrait emmener un défibrillateur en une minute dans une zone de 12 kilomètres carrés, « faisant passer les chances de survie de 8 à 80 % ». Armé d’un micro et d’une caméra embarqués, le drone permet au personnel médical de communiquer et de donner des instructions aux personnes se trouvant auprès de la victime. 

Opérationnel d’ici 5 ans

Certains services d'urgences, notamment ceux d'Amsterdam, auraient déjà manifesté leur intérêt pour le prototype. Le concept est également salué par la Fondation Néerlandaise pour le Cœur, selon le quotidien hollandais Algemeen Dagblad.

L’étudiant espère pouvoir le rendre complétement opérationnel d’ici 5 ans. Le drone devrait coûter environ 15 000 euros. Il envisage également de développer son idée de « trousse médicale volante », en équipant le drone d’autres outils de secours, tels que qu’un masque à oxygène ou une injection d’insuline contre le diabète…

Si vous souhaitez voir ce prototype de drone ambulance en action, suivez ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=y-rEI4bezWc 

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Le centre hospitalier de Nevers vient d’être sanctionné pour des abus en matière de dimanches travaillés imposés et d’un report de congrès refusé.