Bienvenue

Les perles de patients racontées par le Docteur Michel Guilbert

Le docteur Michel Guilbert, médecin généraliste depuis 30 ans, a publié en mars un ouvrage reprenant les plus belles perles des patients. Intitulé « C’est grave docteur ? », le livre raconte des lapsus hilarants, des termes médicaux approximatifs, ou encore des maladies inconnues, sorties lors de consultations.

Qui a dit que le rire n’était pas permis dans les cabinets médicaux ? Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas le docteur Michel Guilbert ! Médecin généraliste à Bagneux (Hauts-de-Seine), depuis trente ans, il a eu le temps de recueillir une flopée d’expressions savoureuses de ses patients. Du simple lapsus à l’approximation médicale, le recueil de ce médecin, sorti le jeudi 19 juin, nous dévoile de belles anecdotes, qui font sourire et qui dédramatisent la consultation médicale. Pour décrire les maux, rien de mieux que les mots… A condition que ce soient les bons ! En feuilletant les 145 pages du recueil, on y découvre de curieuses expressions.

Après avoir écrit plusieurs livres pédagogiques dans le domaine de la santé, Michel Guilbert a décidé de compiler toutes les anecdotes les plus loufoques, récoltées durant sa carrière, pour en faire un livre. Il a noté ces perles dans un calepin, durant trente ans. « Je m’amuse beaucoup. Mes petites notes sont écrites dans un esprit de grande complicité avec mes patients, ce n’est en rien de la moquerie. Eux sont ravis d’être mon inspiration première. Et puis, il y a une grande part d’autodérision ». Sa phrase préférée ? « Je viens vous voir docteur car les médecins sont tous des cons ! ». « Je trouve que l’écriture et la médecine se complètent très bien. Les deux se renvoient la balle dans mon esprit, car la médecine est un vivier extraordinaire ».

Les rois du lapsus

« On m’a mis une vulve cardiaque ».

« Vous croyez aux compliments alimentaires ? ».

« Je ne veux pas de médicaments génétiques ».

« J’ai oublié ma carte virale ».

« Ma gastrologue m’a entubé ».

« J’ai une hernie fiscale ».

« Il a failli mourir d’une embellie pulmonaire ».

« J’ai attrapé une chiatique ».

« Le cancer du sarcophage, c’est grave ? ».

« Ça y est, ma femme vient de perdre les os ».

« La gynéco m’a dit que j’avais un utérus extraverti ».

« On m’a enlevé la vésicile immobilière ».

« J’ai un ongle incarcéré ».

« Mon dernier tutti frutti date de 2 ans ».

« On m’a fait une fellation in vitro ».

« J’ai fait un coma idyllique ».

« On m’a fait une euthanasie locale ».

« Je voudrais qu’on me soigne ma faune intestinale ».

« A l’hôpital, on m’a fait une ketchup complet ».

« La grippe à vierge ».

« Je voudrais éviter de me faire poser un pince-main cœur ».

« On m’a filé un appareil pour l’acné du sommeil ».

« Le gynécologue m’a fait un toucher recto-verso ».

« Ma fille est déréglée ».

« On m’a fait 3 points de soudure ». (aïe)

Ceux qui sont longs à la compréhension

« Vous dormez comment ? » - « En pyjama »

« Vous avez du diabète dans la famille ? » - « Oui, mon beau-frère ! »

« On doit me faire un PET scan, mais je ne sais pas quand je dois péter ».

« Faire étude en double aveugle ? Mais, je ne connais pas d’aveugle ! ».

Ceux qui laissent parler leur créativité en inventant de nouvelles pathologies

« Le cancer du sarcophage, c’est grave ? »

« Je fais de la spasmofolie ».

« Mon mari retousse et crache vert depuis hier. C’est encore une crachéite ».

Ceux qui ont des symptômes bizarres.

« Quand j’ai des hémorroïdes, j’ai les yeux rouges ».

« Je ne veux plus de vaccin, j’ai eu une érection vaccinale ».

« Quoi ! Des suppositoires ?! Pas question, ça me donne des lumbagos quand je les mets ».

« Dès qu’on me parle de maladie, je sodomise de partout ».

« Je me suis lustré l’épaule ».

« Je suis patatraque ».

Les amateurs de jeux de mots

« Docteur, je dois avoir une cystite : je pisse comme une vache qui pisse ».

« Je suis constipé. Pouvez-vous me prescrire un remède de cheval pour aller à la selle ? ».

Les humoristes

« Bon, pour votre fatigue sexuelle, vous allez prendre des ampoules de Surelen ». - « Ça tombe bien, ma femme s’appelle Hélène ».

« Le kiné a bien rigolé. Vous avez mis sur l’ordonnance "rééducation des trois membres inférieurs" »

« Docteur, en souvenir de mon cancer, j’ai appelé mon chat chloraminophène ».

« Je ne bois jamais entre les repas et jamais d’alcool, que de la bière ».

La liste est encore longue. Le livre regorge de situations burlesques et d’ambiguïtés, dans lesquelles beaucoup de lecteurs se reconnaîtront. 

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Un projet ministériel préconise la suppression de 15,5 postes de soignants – infirmiers et aides-soignants – au sein de l’hôpital de Tarbes. Les syndicats de la CGT ont appelé à un rassemblement du personnel mardi 24 juin.