Bienvenue

Marisol Touraine ne cédera pas sur le tiers payant

Face à l’union des médecins, cliniques et internes en médecine contre la loi santé de Marisol Touraine, la ministre tente de calmer la colère des soignants en ouvrant de nouveau les discussions sur le projet. 

On peut dire que la loi santé, présentée mi-octobre par Marisol Touraine, n’a pas été épargnée par les nombreuses critiques et mobilisations. Dans ce contexte, la ministre affirme qu'elle comprend les inquiétudes des professionnels et rouvre les discussions, closes depuis des semaines, sur demande de l’ordre des médecins.

« S'il faut ajuster, préciser, améliorer les aspects de cette loi, je le ferai. Je vais rencontrer à nouveau l'ensemble des acteurs concernés d'ici la mi-décembre et poursuivre la concertation déjà engagée » déclare la ministre de la santé. 

Marisol Touraine défend toujours son projet de généralisation du tiers payant

En revanche, Marisol Touraine défend toujours son projet de généralisation du tiers payant, mis en place d’ici 2017, et ne cédera pas dessus. Elle souhaite tout de même rassurer les médecins : « j'introduirai dans la loi des garanties aux médecins sur le tiers payant. Les coûts de gestion seront totalement maîtrisés et les délais de paiement des médecins par l'Assurance maladie n'excèderont pas quelques jours ».

Malgré cela les médecins affirment que le tiers payant dévalorisera l’acte médical et incitera les patients à la surconsommation de soins. Concernant la demande des généralistes qui réclament une revalorisation de leur consultation de 23 à 25 euros, la ministre indique que ce sujet n’avait « rien à voir avec la loi santé », ces tarifs étant négociés entre les médecins et l’Assurance Maladie. 

En attendant, les syndicats de médecins appellent toujours à la grève pour les fêtes de Noël.

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

L’AP-HP a annoncé avoir réalisé, en juillet dernier, une opération sur la moelle épinière d’un fœtus. Une opération inédite en France, qui s’est déroulée avec succès.