Bienvenue

« MST » : le surnom de Marisol Touraine fait polémique

Après la manifestation des médecins et des internes dimanche 15 mars qui a réuni 19.000 personnes contre son projet de loi santé, Marisol Touraine a dû affronter mardi 17 mars des attaques venues de la droite. Assimilée à une « MST », la ministre de la santé a craqué.

Le tweet d’Arnaud Robinet, assimilant Marisol Touraine à une MST, mardi 17 mars 2015 lors de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, n’est pas passé inaperçu.

Alors que l’examen de la Loi Santé vient de commencer le député UMP de la Marne, Arnaud Robinet, a tweeté : « Je découvre qu’un des symptômes d’une MST est le mensonge ! ».

« Un pur scandale »

Le message a immédiatement été signalé à la présidente de la commission. « On vient de me signaler un tweet d'un des porte-paroles de l'opposition, ce tweet vient à contre courant de ce que j'ai dit au nom de la commission par rapport au respect de la ministre. Je crois (...) que ce n'est pas à la hauteur de la fonction que les Français nous ont donné », a-t-elle déclaré. « Je vous demande d'arrêter sinon je nommerai et je donnerai le contenu du tweet. C'est un pur scandale », a-t-elle lancé.

Marisol Touraine a ensuite pris la parole, très émue. « J'ai beau être décrite comme froide et glaciale et imperméable à tout ce qui se dit, à tout ce qui s'écrit, je ne suis ni imperméable, ni sourde ni aveugle sur ce qui circule, se dit et se fait dans les manifestations », explique-t-elle dans un premier temps. « Il y a des choses que je comprends mal, c'est le ton sur lequel certaines contestations sont portées », poursuit-elle.

« Certains mails d'une virulence digne d'une époque que l'on croyait révolue »

« Je ne vois pas ce que nos débats ont à gagner à des formulations qui sont d'une violence, je le dis, d'une violence qui me sidère », a encore dit Marisol Touraine, évoquant « certains mails d'une virulence digne d'une époque que l'on croyait révolue ». « Si un responsable gouvernemental se permettait le dixième, le centième de la virulence des propos qui sont tenus à mon égard, on dirait qu'il "perd le nord" », a-t-elle lancé. « Je ne me suis pas exprimée là-dessus jusqu'à présent. Je le fais ce soir parce que parfois la coupe est pleine », a-t-elle fait savoir. « J'ai le droit en tant que personne, en tant que femme, en tant que ministre au respect comme toute personne a droit dans ce pays », a-t-il fait valoir.

Rappelons que la manifestation des médecins et des internes dimanche 15 mars 2015 a réuni 19.000 personnes contre son projet de Loi Santé et le ton monte !

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

La commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale a amendé jeudi l'article du projet de loi de santé créant l'exercice paramédical en pratique avancée, en précisant que l'équipe de soins où il a lieu est coordonnée par un médecin