Bienvenue

« On ne lâche rien ! »

Vous avez sûrement visionné et partagé ces derniers jours la vidéo de Clémentine Fensch, cette infirmière de l’AP-HP, qui a adressé à Martin Hirsch une lettre ouverte pour dénoncer la réforme des conditions de travail des soignants. Hier dans le Journal de la Santé, Clémentine est revenue sur son témoignage, en terminant par « on ne lâche rien ! ».

L’appel de détresse de Clémentine Fensch publié sur le site la-bas.org a fait le tour de la toile avec plusieurs centaines de milliers de vues.

Ce mardi 9 juin sur France 5, l’infirmière était l'invitée du « Magazine de la santé » sur France 5. Elle est revenue sur son témoignage qui a touché une majorité de soignants.

« Je ne m’attendais pas à un tel engouement », « je suis très contente de l’avoir fait car je suis pour le service public », a dit Clémentine devant les journalistes.

Retrouvez l’interview de Clémentine Fensch sur le site allodocteurs.fr

Rappelons que Martin Hirsch, directeur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), a lancé début mai 2015 la réforme des 35 heures. Dans le viseur de Martin Hirsch, les jours de RTT mais aussi le calcul du temps d'habillage et de restauration. Les jours accordés pour événements familiaux pourraient également être amputés.

Les RTT : « on en a besoin », « parce qu’on est épuisé par notre travail » a affirmé Clémentine Fensch. « C’est toujours le patient qui en pâtit », « on fait ce métier avec toute notre passion, pour la malade ».  La réforme touche également les temps de transmission inter-équipes.

Un appel à une nouvelle grève a été lancé pour demain jeudi 11 juin 2015 par les syndicats pour lutter contre la réforme des 35 heures à l’AP-HP. La manifestation est prévue à Paris avec un départ à 10h30 devant le siège de l'AP-HP, le cortège se dirigera ensuite vers l'Elysée.

« On ne lâche rien ! » : c’est en ces mots que Clémentine Fensch a terminé son interview.

Retrouvez l'intégralité de la Lettre Ouverte de Clémentine ici : Lettre Ouverte

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Une polémique s'est déclenchée après la découverte de diapositives de bébés morts in utero dans les anciens locaux de l'hôpital de Saint-Nazaire.