Bienvenue

Quand Marisol Touraine ambitionnait d'être infirmière

Alors que le projet de Loi Santé de Marisol Touraine est examiné en ce moment même au Parlement, les révélations continuent de tomber. Selon un proche de la ministre, Marisol Touraine aurait abandonné ses études d'infirmière en 1988 pour se lancer en politique.

C'est une information qui aura du mal à passer inaperçu. En cette première semaine d'examen du projet de Loi Santé de Marisol Touraine au Parlement, un proche de la ministre a révélé ce matin aux journalistes que la ministre ambitionnait de devenir infirmière peu avant de se lancer en politique.

« Elle n’a pas toujours voulu faire une carrière en politique. Dans les années 80, elle a même passé le concours d’infirmière et réalisé sa première année avant de renoncer » a affirmé ce proche de la ministre qui a souhaité rester anonyme.

« Les conditions de travail l’ont rebutée dès son premier stage en service de psychiatrie » a-t-il ajouté aux journalistes.

Après avoir passé une première année d'étude dans un IFSI de région parisienne en 1988, Marisol Touraine aurait finalement abandonné pour se lancer en politique.


On retrouve d'ailleurs la mention du court passage de la ministre en IFSI sur sa page Wikipedia (en tout petit dans les notes de bas de page).

Pour l'heure, la ministre ne s'est pas exprimée sur cette révélation. Nul doute que cette information fera grand bruit alors que les professionnels de santé s'opposent depuis plusieurs semaines au projet de Loi Santé défendu par Marisol Touraine.

 

 

                 °

                 °

                °

              °

><((((°>

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Dans un communiqué paru ce jour, la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) s’insurge contre le projet de Loi Santé de Marisol Touraine, qui remet en cause le métier d’infirmière en confiant certains actes aux personnels des établissements médico-sociaux. Cette nouvelle mesure prévue par l'article 30 bis du projet de loi est étudié en ce moment même au Parlement.