Bienvenue

Téléthon 2013

Aujourd’hui sonne le coup d’envoi du Téléthon 2013, une action menée par l’AFM-Téléthon pour récolter des dons en faveur de la lutte contre les maladies rares. Cette année c’est plus de 20 000 bénévoles qui seront mobilisés pour cette évènement caritatif.

« Le Téléthon, c’est d’abord une histoire de parents et d’enfants, l’histoire universelle du lien indéfectible qui unit un parent à son enfant. Une histoire d’amour. 

 

Le Téléthon, c’est le combat de ces parents qui ont dit NON à la fatalité. C’est la rage au cœur, l’envie d’avancer de ceux qui n’avaient rien pour gagner : ni moyens, ni compétences médicales ou scientifiques. Juste des parents, des gens comme les autres, nos voisins, nos amis, nos collègues, des gens ordinaires poussés par l’impérieuse nécessité de vaincre la maladie de leur enfant. 

 

Le Téléthon, c’était a priori un combat impossible : la maladie incurable, la recherche peu mobilisée, la médecine impuissante, l’isolement, l’absence de moyens financiers… 

 

Pourtant, le Téléthon, ce sont aujourd’hui des résultats incontestables : des thérapies nouvelles issues des recherches impulsées par l’AFM-Téléthon ; des années de vie gagnées ; des enfants, des malades et des familles entières qui sortent de l’oubli ; le regard qui change, la vie qui gagne et une solidarité populaire unique. 

 

Le Téléthon, c’est une aventure humaine qui nous entraine tous à donner le meilleur de nous-mêmes, à nous dépasser. C’est l’exemple de ce que l’on peut faire de mieux quand on se rassemble dans un esprit de fête, que l’on a la conviction et l’optimisme chevillés au corps et que l’on apporte sa petite pierre à l’édifice commun pour bâtir l’avenir. »

« Le jour du diagnostic, j’étais sonnée, secouée, anéantie. Aujourd’hui, mon combat: tout faire pour guérir mon fils» 

Voici un témoignage de Géraldine et son fils LEE, 8 ans (Gard) : 

 

Géraldine est une maman déterminée. Ne pouvant pas avoir d’enfant, elle a décidé avec son mari d’aller jusqu’en Thaïlande pour adopter leur petit garçon : Lee. La suite aurait dû ressembler à des milliers d’autres histoires : le voyage, la première rencontre, l’amour immédiat, la complicité grandissante. Mais il était dit que rien ne serait tout à fait pareil. A 

leur retour, la thalassémie, déclarée comme mineure en Thaïlande, s’est avérée être majeure. « Cela nous a fait l’effet d’un tourbillon, face aux médecins et face à des termes que nous ne comprenons pas. Je suis abasourdie, je suis prise en pleine tornade ». Mais un soir de septembre 2010, la vie de Géraldine bascule de nouveau : « Un reportage évoquait une première mondiale où un jeune garçon, lui aussi d’origine thaïlandaise et lui aussi atteint de thalassémie majeure, avait retrouvé une vie normale grâce à la thérapie génique. Ce soir-là, ma vie a changé. Pour moi, la thérapie génique va guérir mon fils, j’en suis convaincue »

Source : AFM-Téléthon

Chaque euro récolté pourra contribuer à guérir un jour la maladie d’un enfant, alors envoyez vos dons au 3637 ou sur https://don.telethon.fr/ !

1 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Avec un monde médical en constante évolution et une réforme de la formation infirmière, la rencontre entre les jeunes diplômées et les anciennes infirmières tournent parfois au conflit.