Bienvenue

Un dérivé du cannabis autorisé à la commercialisation

L’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé vient récemment de délivrer une autorisation de commercialisation du Sativex, un dérivé du cannabis.

La France a donné son premier feu vert à l’utilisation médicale du cannabis avec une autorisation de mise sur le marché du Sativex, un spray à base d’extraits de chanvre. Destiné à soulager les malades de sclérose en plaques, le médicament était déjà approuvé dans 22 pays, dont 17 en Europe.

La France était l’un des derniers pays européens qui bloquait sa prescription en raison d’une législation interdisant l’usage de produits à base de cannabis. Soixante ans après son interdiction, il est donc de nouveau autorisé grâce à la publication, en juin dernier, d’un décret autorisant la vente ou fabrication de médicaments contenant des dérivés du cannabis.

Le produit permet de soulager les contractures sévères, résistantes aux autres traitements

C’est l’ANSM qui a publié cette première autorisation de mise sur le marché d’un tel produit. Le Savitex, produit par le laboratoire GW Pharmaceuticals, sera commercialisé en France par le laboratoire Almirall. 

Avec, comme principes actifs, le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD), le produit permet de soulager les contractures sévères que subissent les malades de la sclérose en plaque, appelée spasticité, et qui restent résistantes aux autres traitements. D’une durée de 6 mois, le traitement devra être initié par un neurologue ou un médecin rééducateur hospitalier mais l’ordonnance pourra ensuite être renouvelée par un généraliste. 

Les pharmacies de ville délivreront le médicament

Réservé aux adultes il sera contre-indiqué pour les femmes qui allaitent, les femmes enceintes et chez les patients présentant des antécédents de psychoses ou de maladies psychiatriques. Les pharmacies de ville délivreront le médicament, qui sera conservé au frais et dans un endroit sécurisé.

Fabienne Lopez, la présidente de Principes actifs, une association d’usagers de cannabis thérapeutique, ne cache pas sa déception des restrictions d’usage aux seuls malades de sclérose en plaque, comme elle l’indique à l’AFP : « Ça laisse beaucoup de gens sur le côté (...) Dans d’autres pays, le Sativex est prescrit pour de nombreuses pathologies ». 

L’Académie de médecine lui réserve un accueil mitigé

En effet, au Canada par exemple, il est autorisé non seulement pour les malades de sclérose en plaque mais aussi pour soulager les personnes souffrant de cancers avancés.

Si cette mesure est un soulagement pour les personnes souffrant de scléroses en plaque, l’Académie de médecine lui réserve un accueil mitigé. Les scientifiques ont notamment souhaité mettre en garde, au travers d’un communiqué, les effets psychiques néfastes du  tétrahydrocannabinol, et ses bénéfices jugés assez modestes.

0 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Une équipe de chercheurs français vient de démontrer les effets positifs de la prise de diurétique sur la communication et le comportement des enfants autistes.