Bienvenue

Vaccination contre la grippe : toujours aussi peu de succès

Lancée depuis plus d’un mois, la vaccination contre la grippe est de moins en moins adoptée par les Français. Cette année, ils sont seulement 28% à avoir l’intention de se faire vacciner, contre 34%, la saison dernière. Pourtant, chaque hiver, la grippe provoque un nombre d’hospitalisation important, qui entraine même parfois des décès.

La réticence des Français est déclenchée la plupart du temps par de nombreuses idées reçues. Selon un sondage réalisé par BVA pour l’assurance maladie, 80% des Français jugent à tort que le vaccin contre la grippe peut être mal toléré et 59% pensent qu’il peut même être dangereux pour la santé. Cette méfiance est provoquée par les nombreuses associations qui luttent contre ces campagnes de vaccination. Elles mettent en garde contre l’aluminium contenu comme adjuvant dans certains produits. Aluminium qui pourrait entrainer différents effets secondaires tel que des troubles cognitifs, des douleurs musculaires ou encore une fatigue chronique importante.

1 personne sur 2 pense encore que le vaccin peut donner la grippe.

Hormis les effets secondaires engendrés par le vaccin, d’autres préjugés perdurent dans l’opinion des Français. « Un tiers des Français considère que le traitement par homéopathie est aussi efficace que le traitement contre la grippe et une personne sur 3 pense qu’il n’est pas utile de se vacciner contre la grippe car celle-ci se soignerait facilement grâce aux antibiotiques » déclare le ministère de la Santé. Or, les antibiotiques sont efficaces en cas d’infection bactérienne mais n’agissent pas dans le traitement de la grippe du fait de son origine virale.

Chiffre le plus marquant : 1 personne sur 2 pense encore que le vaccin peut donner la grippe. Des idées reçues qui entrainent une baisse préoccupante du nombre de personnes vaccinées qui n’est pas sans conséquence. En effet l’année dernière, L’Institut de Veille Sanitaire a recensé 818 cas graves de grippe admis en service de réanimation. Parmi ces cas 71% des malades affichaient un risque sévère et 153 décès sont survenus. Des préjugés qui peuvent donc coûter cher et augmenter puisque cette campagne 2013-2014, le nombre de vaccinés devrait encore baisser.

« Elle peut entraîner des complications graves, particulièrement chez les personnes fragiles »

« Pourtant chaque hiver, la grippe saisonnière touche des millions de personnes en France. Elle peut entraîner des complications graves, particulièrement chez les personnes fragiles (personnes âgées de 65 ans et plus, certains malades chroniques, femmes enceintes, personnes atteintes d’obésité sévère) » rappelle le ministère de la Santé. La campagne de vaccination se terminera le 31 Janvier. Aujourd’hui le vaccin grippal est totalement pris en charge par les régimes de l’assurance maladie. Les personnes à risque n’ont donc plus d’excuses pour ne pas se faire vacciner…

1 commentaire

Déjà inscrit

 Se souvenir de moi

Pas encore inscrit ? Rejoignez La Passion du Soin !

 J'accepte les conditions générales d'utilisation de La Passion du Soin

A lire aussi

Plus d’un mois après la polémique de l’insécurité dans les hôpitaux, le CHU de Limoges propose à son personnel des formations d’autodéfense. Depuis le début de l’année une douzaine d’agressions physiques ou verbales ont déjà eu lieu dans cet hôpital. Les soignants ont décidé de réagir…